Avec le projet d’accueil de mineurs en risque on essaie de favoriser l’accès à l’éducation, attentions sociales et des besoins basiques aux enfants de l’ethnie baka et mineurs en situation de vulnérabilité de la population du Grand Djoum

 

Le projet d'accueil des mineurs en risque est un plan d'action pour favoriser l'attention socio-émotionnel et les besoins basiques des mineurs , en âge d’éducation infantile soit de l’ethnie pygméenne baka ou mineurs d’autres ethnies en risque d’exclusion du sud de Cameroun. Il consiste à un accueil, du moins au principe, temporelle, à travers laquelle on puisse donner une réponse aux situations de négligence, maladie, abandon ou mauvais traitements de mineurs

Comme premier pas en cas de détection d’un enfant en risque, on parle avec la famille et le peuple pour connaître en profondeur la réalité dans laquelle il/elle vit. Seulement dans le cas de négligence de la famille, l’enfant entre dans le projet d’accueil

acogida de menores

 

Les conditions de extrême pauvreté dans laquelle vivent plusieurs familles de la zone, sommé aux possibles situations de spécial problématique, comme l’orphelinage causée par la décès des parents, maladies graves des mineurs, stigma social par les croyances religieuses-magiques, le abandon des parents, la violence, etc. Ils font que les enfants se trouvent, dans quelques occasions, dans une situation de vulnérabilité et urgence.

Le grave état de santé et émotionnel des petits fait que on pose des questions sur la forme d’attention la plus proche et personnalisée. Il est nécessaire que les mineurs aient la tendresse et les soins propres d’une famille que les protège et accompagne dans son normal déroulement. Zerca y Lejos poursuit comme objectif la création d'un réseau des familles d'accueil camerounaises de villages proches à ses villages d'origine , que les permettent le soin et déroulement sain de ces enfants.

En 2011, après avoir détecté plusieurs cas de dénutrition sévère et abandon, on a commencé l’accueil des enfants en risque de part de deux familles proches à l’organisation. Le projet a progressé peu à peu, incluant à chaque fois a plus des mineurs et familles jusqu’à un total de 17 enfants acceptés dans le projet dans l'actualité

 

Nous pensons qu'il est très important que le mineur continue d'être en contact avec ses parents, avec qui il retournerait si le contexte familial le permet.

Maintenant, ces enfants résident en Djoum, pour ce que l’on assure la surveillance quotidienne de ces cas. On les facilite les ressources qui leur garantisse un moyen idéal pour son déroulement intégral, adéquate évolution de sa santé, personnalisée et attention éducative. Depuis que tous ces mineurs ont été accueillis, son évolution a été très positive dans tous les aspects.

On a l'intention d'offrir aux enfants un environnement stable et sûr Dans le quel établir des liens affectifs normalisés, en plus d’une attention individualisée et personnalisée, en évitant les circonstances qui les ont amené à la situation de risque sévère et des graves carences.

Casos pendientes de acogida

Sólo aceptamos madrinas o padrinos cuando se detectan casos de menores que requieran incluirse en el programa de Acogida de Menores en riesgo. Actualmente hay 1 caso pendiente de acogida.

Hazte madrina o padrino ici