Avec le Plan de Santé, à travers les différents projets qui le composent, nous poursuivons l'amélioration de l'accès aux services de santé pour les populations les plus défavorisées.

 

 

Selon les données de l'Observatoire pour la Santé Globale de l'Organisation Mondiale de la Santé, le taux de mortalité néonatale en 2015 a été de 25,7 morts pour chaque 1000 nouveau-nés vivantes. De même, le ratio de mortalité maternelle dans la même année était de 596 pour chaque 100 000 naissances. Dans le cas des décès signalés en raison de la malaria, il est estimé en 4.398 morts, en 2014; tandis que les cas déclarés de malaria ont été 26.651 en 2013. Ces données, recueillis par l'Organisation Mondiale de la Santé ne reflètent pas la vraie réalité de la population baka de la province sud du Cameroun, qui se trouve dans une situation encore plus défavorisée par la difficulté d'accès aux structures santé de base.

Pour cette raison, nous avons concentré nos efforts sur trois types de projets: ces qui abordent la Santé Publique, d'autres qui concernent les Soins de Santé Primaires et, pour finir, la réalisation de des campagnes spécialiséesprincipalement de chirurgie. Nous avons un large réseau de travailleurs locaux, qui donnent de la continuité et de la durabilité à nos projets.

infografía salud

 

Pourquoi notre action est-elle fondamentale ?

Les sous-départements de Djoum, Minton et Bengbis appartiennent au département de Dja et Lobo, dans la province sud de Cameroun, zone dans laquelle Zerca y Lejos travaille depuis quinze ans. Cette région est caractérisée par être située dans un entourage de dense jungle équatoriale, grande et isolée qu’en conditions de pluie devient impraticable. Au niveau sanitaire, cela implique grandes distances à parcourir par des personnes malades pour accéder à une correcte attention sanitaire, à ce que est sommé les difficultés économiques de ce peuple pour les déplacements.

Depuis juin 2010, Zerca y Lejos gère les dispensaires de Djoum Minton et Bengbis, et s’occupe de la formation continuée des infirmiers qui travaillent en chacun de ces dispensaires. En une étroite collaboration avec les infirmiers locales se trouvent les auxiliaires de santé qui mènent à terme la stratégie mobile pour rapprocher la santé à ceux qui se trouvent plus éloignés, en distance et moyens pour accéder à une attention sanitaire digne. Ensemble avec eux, les agents de santé communautaire forment une ample réseau de personnel locale de offrir une assistance complète à la population pygméenne bakaavec une majeure attention à la population infantile puis qu’ils sont qui se trouvent dans une situation de majeur risque.

salud parasitos

En addition de cette structure qui fonctionne de manière constante, de façon annuelle a lieu notre bloc chirurgical de Bengbis des campagnes intensives de soins chirurgicaux pour la population d'enfants et d'adultes dans la région sud du Cameroun. Ici, près de 30 spécialistes en Chirurgie Générale, Chirurgie Pédiatrique, Chirurgie Orthopédique et Traumatologie, Gynécologie et Obstétrique réalisent plus de 600 consultations pré-chirurgicals et plus de 250 chirurgies. En outre, en 2017 il a été signé un accord avec la Fondation Mayo Rey pour que les patients de l'Extrême Nord du Cameroun puissent être opérés dans leurs installations, et qu'ils n'aient pas besoin de se déplacer pendant des jours.

Projets:

  • Dispensaires. Gestion et surveillance des dispensaires de Djoum, Mintom et Bengbis pour fournir des soins de santé à l’ensemble de la population, avec une attention particulière à l'ethnie pygmée baka.

  • Campagnes de chirurgie. Campagnes de soins médicaux chirurgicaux pour servir à 250 personnes chaque année.

  • Odontologie. Projet de santé et soins bucco-dentaires qui offre une formation spécialisée aux techniciens pygmées baka pour leur émancipation.

  • Santé maternelle et infantile baka. Amélioration de la santé, prévention et détection des maladies infantiles les plus fréquentes.

  • Campagnes de vaccination. Appui au Programme National de Vaccination permettant la vaccination dans les villages les plus éloignés où ce programme n'arrive pas.

  • Campeonato Baka sin Alcohol. Organizamos un campeonato de fútbol anual para favorecer la lucha contra el alcoholismo y promover la convivencia entre las etnias baka y bantú.